damjump, artiste contemporain

Biographie Damjump

damjump, je suis artiste contemporain français, un poil passionné.

Né en 1968, à Châteauroux.
J'ai suivi une formation classique de dessin aux USA durant 1 an en 1987, puis me suis tourné vers l'entreuprenariat. L'art a repris le dessus récemment, en 2018 quand j'ai tout vendu (Ancien chef d'entreprise, ergonome, depuis 1994, j'ai créé 2 entreprises et participé à 4, dont une startup).

Mon travail parle du monde contemporain et de ses soubresauts, de nos incohérences et de notre faible capacité à prévoir l'avenir et le préserver. J'observe et essaie de comprendre les autres et le climat depuis 24 ans. Je suis actif coté climat.

Globetrotter pourrait aussi me définir : enfance à Chateauroux, puis Brive la Gaillarde, Angers, Budapest, Salt lake City et Lyon. j'ai ensuite vécu 23 ans à Grenoble, puis en 2018 à Amiens, dans les Hauts-de-France. Depuis 2021 je vis à Rennes, Melesse exactement.

Acheter un tableau

Découvrir les oeuvres de Damjump

Expositions :

2022

à venir : exposition/médiation scolaire à l'espace Aragon, villard Bonnot (38), février mars

2021

Ma cantine, restaurant, "vous reprendrez bien un peu de damjump ?", décembre
Galerie Espace Pastourelle, Paris, The art cycle, septembre
Galerie de L'AAC Amiens, "Tic toc, le climat ?" mai - juillet
Atelier Galerie Encadrement votre, Amiens, mars
Galerie Lez'Art en Ville, ave DLX (Delphine Deroussen), Amiens, janvier
Salons d'honneur, Hippodrome d'Amiens, 4 mois
Les Orfèvres, carte blanche, 18 mois, 3 saisons, Amiens

2020

Galerie Lez'Art en Ville, ave DLX (Delphine Deroussen), Amiens
Galerie de l'AAC, 800 ans de la cathédrale d'Amiens, 15 artistes
Galerie des Amis des arts de la Somme, en ligne, 800 ans Cathédrale d'Amiens 
Salons d'honneur, Hippodrome d'Amiens
Les Orfèvres, carte blanche, 12 mois en 3 saisons, Amiens

2019

Galerie Yvert, Exposition "damjump", Amiens
Novotel Amiens, Exposition : Lobby, restaurant, bar et espace séminaire
Galerie Anthony Huynh, 5 artistes, Amiens
Galerie L'atelier de la poissonnerie, Exposition "Revolution for Climate", Chateauroux
Divinita, Amiens
Galerie éphémère, OOkad, 5 artistes, Amiens
Texte pour livre et expo, "Etres au travail", Palais du luxembourg, >1million de visiteurs
Galerie Yvert, "La galerie suit sa ligne", 6 artistes, Amiens

2018

Galerie la Poissonerie, Exposition "Tri-Dimensionnel", avec Patrick Portrait sculpteur, Chateauroux
Galerie Le Café, Exposition "Alambiqué", Amiens
Galerie de la frenchtech, Exposition "Replay", Amiens
ThinkmyArt, Marché de Noël, Amiens
16ème salon d'Art Contemporain, 49 artistes, Colombes

 

Suivre les expositions

Salons :

Carré des créateurs, Colombes, France, 2018

Commandes

réalisation de deux oeuvres en direct pour les 170 ans de l'Hippodrome d'Amiens, GNT 2020, oeuvres exposées sur place, salon du président.

Affiches, dessins et illustrations :

2021, Couverture et illustrations intérieures du livre " Ta nouvelle vie commence ici", Liv Danton Lefebvre, Autoproduit

2020, Couverture du livre " La convergence Organisationnelle ", B.Zittel, Yann Poley & Sylvain Biquand, Autoproduit

En permanence :

Galerie Yvert, Amiens
Mon atelier à Rennes/Melesse

 

 

 

Voir les séries de dessins

Inspiration et ligne créative

Dans mes créations, la ligne est extrêmement présente, ainsi que le noir. Les noirs et outrenoirs de Pierre Soulages m'ont beaucoup marqué, ainsi que les lignes de Victor Vasarely et les jeux géométriques qui s'imposaient à tous sur les affichages au moment de la sortie d'Oxygène (JM.Jarre).
Vassily Kandinsky et Joan Miro' sont mes portes voix pour le traitement de la ligne. Les suivre et leur échapper pour aller faire péter les couleurs à la façon de Jean Michel Basquiat ou de François Glineur est un peu mon pari fou.

Sans être pessimiste de nature, je n'ai jamais vraiment cru en l'intelligence humaine. Et Picasso, particulièrement Guernica, illustre pour moi notre violence et notre incapacité à produire collectivement du bon. Le 5ème élement de Luc Besson résonne sur la même ligne ou le travail de Enki Bilal. Les artistes sont pour moi comme ces gardiens du temple, solitaires et incompris dans ce monde voué à l'extinction à cause de notre oubli du bon et du bien.

Le climat et la violence des batailles à venir (eau, climat, richesses ....) me préoccupent et habitent mes toiles. Sur des rebonds musicaux musclés, il se voit parcourir les arbres de Giuseppe Penone, explosés à la façon de Francis Bacon et calcinés par le feu des sécheresses.

J'aime l'intense, le mouvement et la pulsation. Je vis comme ça semble t-il.

Inspiration de Damjump
Création de Damjump

Créer

La création est finalement quelque chose que j'ai très longtemps sous-estimée. Évidemment, j'ai toujours gribouillé, sur ses pages de cahiers, ses feuilles de classeurs, ses trousses, ... en rêvant, en téléphonant, sur des blocs de post-it ....

Mais aussi, professionnellement, où j'illustrais souvent mes propos de croquis faits à la va-vite sur un coin de table, un tableau, une feuille. Je ne sais pas parler sans dessiner... et je parle beaucoup !

Le premier révélateur pour passer à l'art s'est fait grâce à Pierre Morize, animateur GERME Touch, pour la conception d'une affiche pour le groupe. Puis plus tard, c'est l'écriture qui avait "poppée" à la surface avec ce côté étincelant. Et plein d'autres choses issues de la sincérité partagée de ces compagnons de route dans ce groupe (6 ans) qui ont laissé la petite voix se dire "et si ?".

Le deuxième tournant, je le dois à Catherine, ma voisine adorée, qui lisait mes créations écrites sur mon compte Facebook. Et qui un soir à la fête des voisins m'a dit "à la prochaine session de mon club de lecture, je propose tes textes, tu me les mets en un seul livret ? c'est mercredi prochain". J'avais concaténé mes textes des 5 dernières années pour en faire un recueil de nouvelles. Recueil qui m'avait montré que la voie est ouverte à qui souhaite marcher. 

Le troisième, c'est ma compagne qui un jour m'a regardé bizarrement et m'a offert un paquet de feutres et un carnet de croquis en me disant quelque chose du genre "et si tu dessinais pour de vrai ?" avec un sourire à tomber par terre. C'était entre novembre 2017 et février 2018.

Depuis le monstre est lâché, l'orée de la forêt dépassée et les rayons du soleil me chauffent le visage de bonheur.

Merci à vous 3 et aux autres.